Premières résidences au MAMO Audi talents awards

Emilie Pitoiset -Escarpins

Qu’est-ce qu’une résidence secondaire ? Qu’est-ce qu’un lieu secondaire ? D’ailleurs s’agit-il d’un endroit, d’une unité de lieu, secondaire ? Et cette unité secondaire, est-elle par essence secondaire, donc non primordiale, non première ? Du fait de sa qualité de ‘seconde’ ? Ce qui est second est-il secondaire, dans le sens de moins important ?

Prenons ce trotteur, cette chaussure de femme à talon de hauteur moyenne, en photo ci-dessus. Ce trotteur pose là seul, sans son coté pair, sans autre appareil connexe. Impossible pour autant de savoir de premier abord si il est le dernier, le second d’une série de ‘trotteurs’ tous au premier plan d’une oeuvre de l’artiste Emilie Pitoiset. Autant qu’ils soient, tous ses éléments, constitutifs de cette installation, seront baladés, foulés, bousculés, renversés, maltraités, mais avant tout abordés, pris en compte, pris pour cible, vus, … A priori, objet sans gage de gloire, ce talon est partie prenante d’une oeuvre de talent, à la hauteur de son auteur, lauréate (2010) art contemporain du programme Audi talents awards.

Prenons un peu de hauteur, nous sommes (presqu’) au dernier étage de la Cité Radieuse de Marseille, cette unité d’habitation pensée par l’architecte Le Corbusier. Aujourd’hui elle accueille le MAMO Audi talents awards. Pourquoi MAMO et pourquoi Audi talents awards ? C’est certain c’est le lieu et son usage qui apparaissent au premier plan. Impossible de le déclasser, ce bâtiment est imposant, jamais intimidant … MAMO fait écho à l’acronyme MOMA. Le MAMO, toit de la dite Cité, propriété et ‘résidence secondaire’ du designer Ora-Ito, architecte et acteur central de la renaissance de l’oeuvre marseillaise du ‘batisseur’ Le Corbusier. Position artistique. En deuxième plan, Benoit Tiers, pilote discret mais engagé d’un programme jeune aux velléités pérennes pour Audi. Position stratégique. Ora-Ito, pionnier et agitateur, qui a fait bouger le monde convenu du design, avec ses propositions architecturales en mode digital. Il est aussi le designer contemporain non spécialiste de l’automobile ayant à son actif le plus de projets liés à la mobilité : tous modes de transport confondus. Audi puise son inspiration dans le Bauhaus, dans la ligne pure et ses actions en faveur des artistes, de l’architecture à la mode, le placent parmi les premiers ‘contributeurs’ à l’émergence de talents, dans sa catégorie. Le designer et le constructeur se croisaient depuis longtemps mais il aura fallu une ambition forte et une maturité dans cette relation pour que naisse MaMo Audi talents awards, dévoilé cet été avec l’escale du projet Architectones de l’artiste Xavier Veilhan, lui aussi satellite des Audi talents awards. Si le propos est noble et le résultat à la hauteur des deux hommes, ce qui est louable dès à présent c’est avant tout la vision, les dialogues futurs que laisse augurer cette action ! Une vision ancrée dans le mécénat de demain, une fenêtre avec vue de premier plan et des résidents artistes à suivre …

Le co-commissariat de l’exposition a été confié à Amélie du Passage (fondatrice de la maison d’édition de design Petite Friture) et Gaël Charbau (critique d’art et commissaire), qui tous deux livrent un propos et une scénographie qui en elle-même est une installation. Figure de style surprenante, faite de dialogues entre les oeuvres des designers et artistes, lauréats (2007 à 2013) du programme Audi talents awards. Le Corbusier ‘supporte’ cette jeune génération et ses oeuvres qui résonnent comme une résurgence de ses idées avant-gardistes : sobriété, intelligence, sincérité. Qualités et valeurs primordiales.

Résidence Secondaire, exposition au MAMO Audi talents awards, Marseille. Du 12/10 au 07/12/2013.

madamebusiness.com

Ci-dessous, une sélection de travaux d’Arnaud Lapierre (2011), Benjamin Graindorge (2008), Cyprien Gaillard (2007), Wilfrid Almeida (2008), Constance Guisset (2010), Cordoleani & Fontana (2007), Pierre-Olivier Arnaud (2009). Les images sont signées Felipe Ribon, lauréat design (2012).

Arnaud Lapierre-Limp

Benjamin Graindorge-SofaScape 1

Cyprien Gaillard - The New Picturesque

Expo Résidence Secondaire 3

Constance Guisset - Collection Ankara

Sébastien Cordoléani - Strates

Pierre-Olivier Arnaud - Dégradé II

Pour aller plus loin et donner un éclairage plus précis sur le duo formé par Amélie du Passage et Gael Charbeau pour ‘Résidence Secondaire’, retour sur une interview du critique et commissaire Gael Charbeau à l’occasion de l’exposition ‘Nouvelles Vagues’ au Palais de Tokyo (été 2013), projet soutenu par la Fondation Hermès.

About businessmadame

founder of Business Madame ... since 2007

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: