Marie-Line Teruel, cofondatrice de Potati : “nous avons créé une solution uniquement dédiée aux enfants, qui les protège sur Internet et leur permet de découvrir le web et ses richesses de manière intelligente.”

Marie-Line Teruel_ Potati

Marie-Line Teruel, cofondatrice de Potati

J’ai rencontré Marie-Line sur les bancs de l’ESSEC. Comme moi elle défend un marketing raisonnable, ce n’est pas une militante au sens propre mais son approche est toujours emprunte de sens, jamais gratuite. Plus qu’une posture professionnelle, c’est aussi une philosophie de vie qui motive cette approche. Lorsqu’elle m’a fait part du projet POTATI en 2010, au delà d’aimer le concept, j’ai surtout reconnu au travers de cette entreprise une idée bien en phase avec ses valeurs. Potati, le premier navigateur web pour les enfants, start-up cofondée par Bertrand Levy, Christophe Michot, Olivier Pointin et Marie-Line Teruel, est surtout le ‘pote’ de vos enfants mais peu aussi devenir le votre !!! Echange.

Madame Business : Quand et pourquoi as-tu eu l’idée de Potati ? Expliques-nous le concept ?

Marie-Line Teruel :  J’ai découvert le “monde merveilleux” d’internet à la fin des années 90 quand j’habitais à Londres. J’ai tout de suite accroché et ré-orienté ma carrière naissante vers ce média et j’ai décidé d’allier mon gout prononcé pour les nouvelles technologies à mon autre passion qui était la musique. J’ai donc travaillé pendant de nombreuses années pour le service digital d’une maison de disque au sein de laquelle j’ai rencontré mes associés. Au bout de quelques années à se côtoyer, nous avons eu envie de nous lancer mais il nous fallait une bonne idée ! C’est à ce moment là que Bertrand (co-fondateur) s’est retrouvé confronté à un cas concret des dangers du web pour les enfants. Il surfait sur Google Image accompagné de son petit neveu afin de trouver une image de Chewbacca. Et là, c’est le drame, il tombe sur des images de Chewbacca, certes mais pas que … la princesse Leïa était aussi présente et faisait des choses bizarres avec le héros poilu de Star Wars. Cet épisode nous a étonné, choqué et nous avons commencé à étudier le marché des solutions protégeant les enfants sur le web. Et bien, mis à part les logiciels de contrôle parental qui ne remplissent pas leur rôle (20% des contenus malsains passent au travers de ces solutions) et qui sont perçus très négativement par l’ensemble de la famille, il n’y a pas grand chose. Avec POTATI, nous avons voulu créer une solution uniquement dédiée aux enfants, qui les protège sur Internet mais aussi qui leur permette de découvrir le web et ses richesses de manière intelligente.

MB : Au final Potati c’est ? 

MLT : C’est un navigateur dont le logiciel permet de surfer sur des sites web, de jouer à des jeux et de regarder des vidéos. C’est aussi une solution de contrôle parental qui fonctionne sur un modèle de liste blanche : l’enfant est bloqué dans sa navigation s’il tente de surfer sur un contenu non autorisé. Mais c’est également un portail de contenu qui référence plus de 4000 contenus adaptés aux plus jeunes.

MB : Pour tes associés et toi qu’est ce qui a été déterminant pour sauter le pas de la création d’entreprise ?

MLT : A titre personnel je pense que mon master à l’ESSEC a été déterminant ! Il m’a donné envie mais aussi m’a permis d’acquérir des compétences nécessaires à la création d’entreprise. Ensuite, pour les 4 co-fondateurs, je pense qu’après plusieurs années d’expérience professionnelle dans la même entreprise qui subissait de plein fouet les affres du téléchargement illégal, nous avions envie de renouveau mais nous avions aussi une quête de sens. Protéger les enfants sur Internet c’est plutôt pas mal non ? ;-)

MB : Oui c’est ‘plus que pas mal’ !!! Sinon pour reprendre une de nos récentes conversations et comme ton associé Bertrand, je suis l’exemple même de la personne qui ne se sentait pas concernée par la protection de ses écrans mobiles jusqu’à ce que les enfants d’une amie achètent un abonnement optionnel et qu’un autre déclenche un envoi massif d’invitations à un réseau social via mon IPhone … Tu peux commenter ?

MLT : Ah ben voilà ! La preuve par l’exemple ce n’est pas faute de vous avoir prévenu … et que ton amie s’estime heureuse, son enfant aurait pu commander 2000€ d’achat in-app en 10 minutes !!! :-) Les usages des enfants ont changé et pour accompagner ce changement, nous avons fait évoluer POTATI en proposant POTATI Security. Cette application permet de transformer un smartphone ou tablette Android en mode enfant. POTATI Security sécurise les tablettes et smartphones contre les virus, permet d’éviter toute mauvaise manipulation (dérèglement de la configuration, achats involontaires, téléchargement ou suppression d’applications, accès à des photos, vidéos ou messages personnels) et garantit une réelle tranquillité d’esprit quand les appareils sont entre les mains des enfants. Le principe est simple, avant de prêter l’appareil Android à son enfant, on lance POTATI Security. L’enfant clique sur son avatar pour retrouver son bureau personnalisé et ses applications préférées autorisées par ses parents (Candy Crush, Tetris, calculatrice …). Il lui est dorénavant impossible d’ouvrir une application non autorisée ou d’accéder à l’écran de démarrage. L’accès à Internet s’effectue via le navigateur / portail de contenus POTATI et pour quitter le mode sécurisé, il suffit de saisir le mot de passe des parents et l’appareil retrouve son environnement Android habituel.

MB : … au final l’on parle beaucoup de protection des données mais assez peu pour ce qui concerne les enfants, pourtant des cibles faciles sur le net …

MLT : Et oui … mais tu oublies qu’Internet n’a pas été créé pour eux. Ils ont besoin d’être encadrés mais aussi éduqués. C’est comme pour tout en ce qui concerne les enfants en fait ! Tu laisserais traverser les enfants seuls sur la route toi ? Non, au début tu leur prends la main, tu les accompagnes puis petit à petit, ils acquièrent de l’autonomie. Et sous prétexte que les voitures sont dangereuses, tu penses que la solution est de leur interdire de traverser la route ? Non … donc, de bons outils leur permettant de comprendre Internet et un dialogue visant à leur apprendre les bonnes pratiques sont pour moi une évidence et surtout nécessaires.

MB : Avec un marché des ‘écrans mobiles’ en plein développement quelles sont les opportunités pour Potati ?

MLT : On ne manque pas d’idées … Nous allons développer l’offre et nous réfléchissons à d’autres idées d’applications s’appuyant sur notre expertise. Côté business, il y a de nombreuses opportunités et synergies avec des grands acteurs. A titre d’exemple nous sommes embarqués dans une tablette pour enfants (SlidePad Kids) et nous pouvons aussi proposer POTATI sous la forme de marque blanche.

MB : Quelles sont les prochaines étapes pour Potati ?

MLT : Notre stratégie a toujours été orientée produit ! Nous sommes en train de créer la partie sociale du navigateur. Nous devons évoluer et nous adapter aux usages des enfants. Encore une fois, l’interdiction ou la frustration sont des méthodes qui vont à l’encontre de notre philosophie  … Si les parents souhaitent que leurs enfants sachent utiliser les réseaux sociaux, pourquoi ne pas débuter avec un réseau social POTATI qui les cadre et évite les bêtises tout en restant ludique. L’internationalisation est aussi en marche puisque POTATI est dorénavant disponible en anglais, espagnol et portugais.

Le naviguateur Potati est disponible ici sur Potati.fr

POTATI Security - HomeApplications Marie-Line Teruel

POTATI 3 - 6 - Accueil Marie-Line Teruel

About businessmadame

founder of Business Madame ... since 2007

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: