Richard Mille : “J’aime beaucoup travailler avec des produits de niches. Pour autant je ne suis pas une marque de niche mais plutôt une marque qui a beaucoup de niches. Un peu comme un constructeur automobile qui couvrirait plusieurs niches : leur SUV, leur Formule 1, leur GT, leur sport prototype, leur Classe S ou C, leur décapotable, …”

Richard Mille Portrait - c. Alan Lee Uber-LondonDIM41805RMRPrinc

Il y a un an déjà Richard Mille me consacrait un entretien lors du rendez-vous dont il est amateur et partenaire, Le Mans Classic. Cela faisait quelques années déjà que j’observais à la fois ses montres mais aussi ses partis pris dans le domaine sportif, un peu comme un cas d’école d’ailleurs. Entre le son des moteurs et les discussions des invités de sa loge, Richard Mille partageait sa passion et aussi sa vision de la mobilité, sujet que j’aime aborder par dessus tous. Ayant été conviée à vivre trois étapes du Rallye des Princesses en temps que co-pilote, j’ai pu une fois de plus mieux appréhender l’univers et les valeurs qui motivent les choix de ce ‘self-made man’. Car au-delà des événements (Les Voiles de Saint Barth, Lacoste Ladies Open, Le Mans Classic, Rallye des Princesses, Le Tour Auto, Team Lotus, E-Adams …) Richard Mille soutient avant tout des femmes et des hommes, des sportifs mais aussi des visionnaires, des pionniers, des entrepreneurs ! En passant aussi par la golfeuse Cristie Kerr et les actrices Natalie Portman et Michele Yeoh … Richard Mille célébrait il y a quelques jours encore les 1O ans de sa collaboration avec le sportif Felipe Massa ou le nouveau tourbillon RM 27-02 à l’occasion des tournois de Roland Garros avec son ambassadeur Rafael Nadal. De l’image dirait-on ? Oui mais pas seulement. C’est bien aussi de contextualiser les choses et de rappeler que Felipe Massa a été le premier sportif à devenir Ambassadeur de la marque, que Nadal a été ‘signé’ à une étape de sa carrière qui n’était pas la plus glorieuse. Et que ces sportifs sont toujours là, au sein de la famille Richard Mille, comme aime à l’appeler Richard Mille lui-même. Conversation :

AFV : Je ne connais pas l’histoire de la marque Richard Mille et surtout … la votre ?

Richard Mille : Au départ il y a une passion sans réserve pour la technique, pour l’innovation, pour l’ergonomie, le confort au porté, pour des montres à vivre. Il ya l‘amour de toutes les techniques en général, que ce soit la technique aéronautique ou la technique automobile. Et la magie de l’horlogerie, la Haute Horlogerie ou la difficulté de travailler avec des volumes extrêmement réduits. Des montres comme celle-ci qui comptent plus de 1000 composants, assemblés dans ces dimensions si réduites.

AFV : Où cette passion trouve-t-elle ses origines ?

RM : C’est une passion depuis l’enfance. Je me souviens d’une montre de communion que j’avais démontée et que je n’avais pas su remonter d’ailleurs.

AFV : Et le lien avec l’automobile et l’aéronautique ?

RM : Dans ma vie j’ai du faire le tour du monde plusieurs fois mais chaque fois que je vois un avion passer je l’observe, je ne peux m’en empêcher …

AFV : Vous avez démarré en … ?

RM : La maison Richard Mille a démarré fin 2001 – le business est incroyable – je n’en reviens pas. Tout le monde me parle de crise mais je ne la vois pas.

AFV : Avec une présence internationale et une croissance organique …

RM : Oui et avec beaucoup de réservoirs de développement. Malgré le fait que nous ne couvrions pas tous les marchés, nous avons une demande supérieure à notre capacité de production. Mais comme le produit est complexe, je veux maîtriser notre croissance. Et oui tout à fait, il s’agit d’une croissance organique et très régulière – nous restons indépendants bien qu’ayant été sollicités.

AFV : Vous êtes partenaire du Mans Classic depuis toujours. Cette année, il est très évident qu’il y a eu un ‘nettoyage’ au sens qu’il me semble qu’il y ait moins de partenaires mais peut-être plus de sens et de légitimité. Je pense aussi à Alain Figaret dont la présence semble s’inscrire dans le long terme. Entre Peter Auto et vous il y a une histoire de fidélité …

RM : C’est une histoire d’amour. J’ai été le seul partenaire fondateur. Je connais Patrick Peter depuis près de 40 ans pour qui j’ai toujours eu beaucoup de respect et d’amitié. C’est un entrepreneur mais aussi un magicien … Ce qu’il touche devient merveilleux et incontournable. Il a fait de cette manifestation un événement leader.

AFV : Qu’est ce que cela vous apporte d’être présent au Mans Classic ?

RM : Cela rapproche la famille ! Cependant hormis mon lien viscéral avec l’automobile il n’y a pas forcément toutes les passerelles que l’on pourrait imaginer. Cette marque est beaucoup plus liée à la F1 qu’aux voitures anciennes mais cet univers est tellement beau, romantique, onirique … cela peut paraître désuet mais nous sommes entourés d’automobiles dont les mécaniques, les techniques forment un patchwork lui aussi assez magiques …

“J’adore avoir des plages de potentiels que je puisse exploiter. Dans l’axiome de départ, il y avait déjà le fait de refuser d’être dans un ghetto. Mon dénominateur commun c’est la technique.” Richard Mille.

Voiles De Saint Barth Richard Mille 2015 (4)-©Luc Manago

AFV : Ici nous sommes plus dans un univers historique pour autant la marque Richard Mille s’inscrit dans une vision future en terme d’image et de valeurs. Pourrait-on au contraire vous retrouver en Formula E plutôt qu’en Formula 1 par exemple ?

RM : Cela pourrait paraître paradoxal de voir une marque très tournée vers l’avenir d’être associée à ce type d’événement. Mais comme disais Rousseau «mieux vaut être homme a paradoxe plutôt qu’homme à préjugés». Ce paradoxe est résolu dans le sens où il s’agit plus ici d’une opération de relations publiques. C’est fait avec le Team E-Adams, avec Alain Prost et Jean-Paul Driot et aussi avec notre soutient au team Lotus en Formule 1.

AFV : Quelle est votre vision de la mobilité et comment celle-ci se traduit-elle dans votre travail ?

RM : Nous sommes tout à fait dans cette vision. J’adore avoir des plages de potentiels que je puisse exploiter. Dans l’axiome de départ, il y avait déjà le fait de refuser d’être dans un ghetto. Mon dénominateur commun c’est la technique. La Haute Horlogerie doit s’ouvrir au monde : du sport, du lifestyle, au monde de la femme. J avais une étiquette de ‘technico macho man’ dont je voulais me défaire. Je continue à développer cette ouverture, je ne m’interdis rien, ce sont des autoroutes de développement. J’aime beaucoup travailler avec des produits de niches. Pour autant je ne suis pas une marque de niche mais plutôt une marque qui a beaucoup de niches. Un peu comme un constructeur automobile qui couvrirait plusieurs niches : leur SUV, leur Formule 1, leur GT, leur sport prototype, leur Classe S ou C, leur décapotable, … Moi aussi, je couvre les niches. Cela m’ouvre des horizons variés … Cela me permet d’intégrer et d’explorer l’avenir. Et dans cette exploration je ne m’interdis rien. A partir du moment où je justifie tout par la technique, je suis légitime. Ma légitimité n’est pas d’être une marque du 18è siècle mais d’être une marque pure et dure, implacable, techniquement parfaite et portable dans toutes les conditions de la vie ! Et oui, si demain Space X ou Virgin Galactics embarquaient une montre à bord, cela pourrait être une Richard Mille …

AFV : En observant les images qui nous entourent et ces portraits de sportifs, je note que vous n’avez pas d’ambassadeurs gratuits. J’arrive à tous les justifier.

RM : Chaque partenaire ou ambassadeur est obligé de porter la montre dans l’exercice de sa discipline. Cela donne une légitimité totale. Je m’interdis les gadgets, toutes les fonctions doivent être utiles, ce que je fais doit être utilisable.

 

About businessmadame

founder of Business Madame ... since 2007

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: